Couleuvre ou vipère ?

Pas de panique !

Tout jardinier qui passe un peu de temps à son activité favorite a côtoyé un jour ou un autre un serpent.

Passé le recul instinctif qu’inspire l’apparition subite (et souvent fugace) de ce genre d’individu,

vient le temps de interrogations légitimes sur les risques encourus, en particulier par les enfants.




Retour à l'accueil

<g

La première chose à savoir et qui se veut rassurante, les morsures dues aux serpents sont rarissimes. Les morts encore moins (moins de 1 par an en France). Ces animaux inspirent plus la crainte qu’ils ne la justifie et jouissent d’une mauvaise réputation qu’ils ne méritent pas.


En fait, le plus agressif est sans aucun doute la couleuvre ! Eh oui ! Elle est curieuse et se dresse facilement (la vipère ne peut pas se dresser) afin de voir ce qui se passe autour d’elle. Surprise, elle peut se jeter (très rarement cependant) sur ce qui lui fait peur et même mordre sans conséquence plus grave qu’une plaie légère et sans conséquence qu’il faut désinfecter.


La vipère est quant à elle tellement peureuse qu’il est extrêmement rare de la voir. Elle s’enfuit au moindre bruit et est très sensible aux vibrations, notamment à celles engendrées par les pas humains. La rencontre la plus fréquente avec une vipère est par grande chaleur lorsqu’elle prend un bain de soleil sur une roche bien chaude, roulée sur elle même. Le danger est lorsqu’elle est sous une pierre ou une dalle chaude et que l’on déplace celle-ci !


Sachez qu’il est interdit de tuer l’une comme l’autre. Ce sont des animaux protégés et très utiles, grands consommateurs de rongeurs. Une couleuvre avale en un seul coup et sans difficulté une souris, un jeune lapin, voire un rat !


Comme les chats, elles sont silencieuses et patientes, capables d’épier leur proie de longues minutes sans bouger avant de se jeter dessus en un éclair. Elles sont en outre dotées d’un odorat exceptionnel à travers les cellules de leur langue. C’est pour cette raison qu’elles la lancent régulièrement en avant, ce geste ne signifiant nullement un comportement agressif.


La meilleure façon de les différencier rapidement et sans risque de confusion consiste à regarder les yeux du serpent.

Ceux de la couleuvre sot noirs et ronds. Ceux de la vipère ont une fente comme le chat. En général, la vipère est petite et fine (rarement plus de 60 cm). La couleuvre mesure jusqu’à 2 mètres !!!


Photo du haut : couleuvre verte et jaune, la plus courante chez nous. Elle grimpe dans les branches avec une grande facilité.


Au milieu, la couleuvre à collier. On la rencontre souvent dans les points d’eau (mares, étangs ou ruisseaux). C’est une excellente nageuse. Elle est très peureuse et se cache au moindre danger.


Photo du bas : vipère. Elle a encore plus peur de vous que vous d’elle et ne mord que pour se défendre, jamais par agressivité !


Ci-dessous, la couleuvre est seule capable de se dresser ainsi, son œil bien rond qui la différencie bien de la vipère. La langue sortie ne signifie pas l’agressivité, c’est l’odorat du serpent.




Retour à conseils Retour à la faune