Rien ne peut actuellement me faire plus plaisir que de savoir que tu lis ces mots.

J’ose espérer que tu ne poses pas la question : pourquoi ???


Je t’avoue ne plus savoir que penser de toi, ni comment me comporter à ton égard.

Je ne suis absolument pas timide, aborder une femme ne me fait pas peur, lui dire franchement ce que je pense non plus. Et pas plus à toi qu’à quiconque.


Mais tu m’as plus d’une fois désarçonné ! A chaque fois que j’ai voulu te parler, il y a eu quelqu’un pour m’en empêcher ou ton comportement m’a fait comprendre que cela ne t’intéressait pas.


Alors pourquoi viens-tu voir ce site ? Est-ce juste de la curiosité (gros doute !) ou n’es-tu finalement pas sûre de tes sentiments à mon égard ?



Si ce n’est que cela, parle-moi et laisse moi te parler. Ce n’est pourtant pas si difficile !

Je ne suis pas un lobbyiste, ni un bonimenteur, juste un gars fou d’un ange et qui voit défiler le temps à toute vitesse en se disant que chaque jour passé est perdu !

Juste un gars qui rêve de rendre une femme heureuse, ses enfants en même temps, un gars qui a une expérience de la vie naturellement liée à son âge, un âge qui sans doute te fait peur.

Je peux t’assurer que mon âge n’est pas un problème et que la femme en question c’est toi !!!

Tu m’as dit un jour que les sms n’étaient pas la meilleure façon de discuter. Comment pourrais-je faire autrement ? Tu t’enfuis à chaque fois que je voudrais discuter et tu n’oses pas le faire quand tu en as envie…


Alors prenons un moment juste TOI et MOI pour discuter les yeux dans les yeux et de deux choses l’une :

- soit tu me confirmes qu’il ne faut rien attendre de toi et je m’arrêterai là,

- soit tu n’es pas sûre et on parle d’avenir…    … ce qui ne t’engage à rien dans le temps !


Où est le risque ? Me juges-tu dangereux ? Agressif ? Trop sûr de moi ?


Trop enthousiaste, trop rêveur, trop entreprenant, rêveur si tu veux, j’accepte, j’assume aussi, mais est-ce un frein, un barrage à la discussion ?


Sache que je ne me contenterai pas d’un « non, ouais, non, mais bon… ». Je veux qu’on parle librement, sans retenue,sans timidité et sans tiédeur, à « cœurs ouverts ». Je veux que chacun de nous puisse entendre et comprendre l’autre, ses sentiments réels, ses pensées profondes, ses arguments, sans mensonge ni langue de bois…


Et je le répète encore et encore : c’est où tu veux et quand tu veux !



PS ) si tu veux revoir tout ce que j’ai écrit depuis le début, il te suffit de cliquer ici

Tu vois, je n’ai rien effacé, rien oublié. Mon cœur bat toujours pour la même !